Actualité du SAR

Le Schéma d’Aménagement Régional, fixe « les orientations fondamentales en matière de développement durable, de mise en valeur du territoire et de protection de l’environnement ». (art.3 de la loi n° 84-747 du 2 août 1984).

Plus précisément, c’est l'outil principal de planification de l'aménagement du territoire. Il identifie les espaces à protéger, à mettre en valeur et à réserver en vue du développement urbain et économique.

 

 

 

Une révision totale du SAR-SMVM de Martinique de 1998 est nécessaire pour plusieurs raisons : cette révision est prévue par les textes après une quinzaine d’années ; le changement de mandature régionale en 2010 a induit un changement de vision politique ; le contexte a sensiblement évolué dans de nombreux domaines : crise du modèle économique et raréfaction des financements nationaux et européens, vieillissement de la population, prégnance croissante du développement durable, accélération des mutations technologiques, nouvelles perspectives institutionnelles etc…

 

Les enjeux essentiels du SAR-SMVM 2014-2030 de Martinique s’articulent autour : 1) d’un développement économique endogène soutenu ; 2) au profit d’une société solidaire ; 3) dans une démarche environnementale exemplaire. Ces trois enjeux indissociablement liés visent à promouvoir l’épanouissement des Martiniquais de tous âges dans les 15 ou 20 prochaines années, dans un monde globalisé dont ils seront nécessairement partie intégrante.

Les travaux du SAR-SMVM 2014-2030 sont un exercice dynamique, tant dans l’élaboration du document,  caractérisée par une démarche participative et un processus itératif, que dans sa mise en œuvre, puisqu’il pourra faire l’objet de révisions partielles ou d’addenda en fonction des évolutions à l’œuvre en Martinique et dans le reste du monde. Ces travaux doivent être mis en cohérence avec d’autres chantiers en cours, tels que la mise en place de la Collectivité Territoriale de Martinique en 2015, la stratégie régionale de biodiversité et de cohérence écologique, les schémas de cohérence écologique (SCOT) des communautés d’agglomération ou le Plan d’actions de développement de Martinique (PADM).  

La démarche collaborative retenue (groupes de travail, consultation d’organismes experts, pilotage par les élus…) a commencé en fin 2012 et devrait aboutir à un document arrêté par le Président du Conseil Régional dans le courant de l’année 2014 et approuvé en Conseil d’Etat dans le courant de l’année 2015.     








© 2013 Région Martinique - Conception du site : MarketOne